Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

De la voix de Flow, Horizon 17

Il paraît que ma sensibilité à la voix de Flow, chanteur dans chacune de ces formations que sont Orange Yeti et Horizon 17, que j'ai relatée suite à de précédents concerts, est "exagérée". Dixit ceux qui ne viennent pas aux concerts, et qui sont encore moins présents dans ma tête. Pourtant, il faut savoir qu'Horizon 17 est l'un des groupes qui font partie de mon "top 5"...
Laissez moi une chance de vous expliquer les raisons de mon admiration.

 

Horizon 17


Flow est le chanteur d'Horizon 17, et ce groupe a participé au tremplin Hatman Programmation, qui mettait en concurrence des groupes typés rock et métal en vue d'élire la première partie d'une tête d'affiche.

Je me rappellerai toujours de la première fois que j'ai entendu ce groupe ; Le président de l'association Hatman Programmation était à son ordinateur et moi, je regardais le foot à la télé, dans la même pièce. Ambiance studieuse !
La musique a démarré et sans savoir qui jouait ni pourquoi il avait lancé la lecture, j'ai immédiatement adhéré. Je me suis tournée vers lui et j'ai fait "wow, c'est quoi ça ?"
"Ca c'est Horizon 17, ils participent au tremplin."

Horizon 17, c'est, comme mes autres groupes coups de coeur, un mélange de plein de choses que j'aime. Dans ce cas précis, une musique tranchante et lourde, un rythme enlevé, des sonorités électro et une voix très juste.
Les voix et moi c'est une grande histoire. 

Lors de la première session de qualification, remportée haut la main par le trio d'Ho17, j'ai réalisé qu'en plus d'être doués, ces garçons étaient aussi d'une gentillesse sans égale. Et chaque fois que je les ai revus, lors des concerts suivants, que ce soit pour Ho17 comme pour Orange Yeti (puisque batteur en chanteur font partie de chaque formation) chaque fois que j'allais leur parler, et même en dehors, je savais que j'allais être confrontée à une sympathie sincère et sans borne.

Horizon 17 ne représente pas seulement un supergroupe, combo spécial Morglaz, c'est aussi un état d'esprit exemplaire dont j'aimerais que d'autres prennent de la graine.


Une voix vivante

Donc non seulement le groupe est vraiment très, très à mon goût, mais, en plus, la voix du chanteur est pleine de matière dont je pourrais discuter pendant des heures. Bon, bien sûr, tout le monde à une voix, à laquelle on peut donner des tas d'adjectifs et d'attributs, mais celle-ci a plus retenu mon attention.

Pour vous expliquer un peu, un jour, y'a pas si longtemps d'ailleurs, j'ai participé à un atelier d'écriture, mené par Lara Dopff, qui est poète. L'un des exercices du jour, pour mon tout premier atelier en plus, était de donner corps à sa voix, la décrire, mais sans la paraphraser par l'image ou lui donner les attributs sonores habituels.
Cet atelier a débloqué quelque chose.

La voix de Flow, dont je ne taris d'éloge, ce n'est pas juste une voix.
Cette voix j'ai beaucoup cherché comment lui donner corps pour vous l'expliquer et c'est là que je n'suis pas fâchée d'avoir participé à cet atelier qui avait justement pile cet objectif.

Je me suis donc arrêtée sur cette interprétation :

La voix de Flow, c'est comme une rivière. Elle peut toujours sembler douce, paisible, mais même lorsqu'aucune ondée ne vient la troubler, elle reste comme granuleuse ; le lit d'une rivière, le fond, c'est du sable, et irrémédiablement le chant de Flow est emprunt de cette toile de fond un peu rocailleuse, presque rauque, même en chantant dans la plus grande douceur. Elle est presque palpable cette rivière mais je reste interdite et immobile, de peur de troubler son mouvement qui semble si fragile, d'interférer dans la justesse de ses notes. Et c'est tout ça que j'ai entendu au concert, lorsque, en une seule seconde, je prends tout ça dans les oreilles, forcément que c'est beaucoup ! A tel point que oui, le temps d'assimiler tout ça, et tout ce qui va suivre, tout le reste du monde autour a cessé d'exister.
La rivière représente la voix du chanteur d'Ho17 à merveille : Parfois plus entraînée par le courant, parfois rugissante, impétueuse, joyeuse, ou au contraire calme, mais jamais stagnante ou ennuyeuse, à la fois libre et contrôlée dans son cheminement. Elle véhicule tellement de choses ! Un comble donc d'avoir pour surnom "Flow" quand on a un cours d'eau dans la voix !
C'est un don qu'il a. Il est doté d'une voix riche de mille couleurs !

Et, OUI : Quand j'y repense, et que je pense à tout ce que cette voix représente, la gentillesse, le talent et la musique qui y sont associés, son environnement et tous les facteurs qui font mon admiration pour cette voix, j'en pleure, d'émotion et de joie, parce que l'ensemble du tableau est magnifique et que je me comprends !
 

Si cela me fait un tel effet en concert c'est aussi parce que j'ai écouté des dizaines de fois leurs enregistrements audio. Certes, c'est tout à fait correct, c'est génial je suis fan, mais il me semble que ces audio ne rendent pas tout à fait justice aux mélopées que je peux entendre en concert. Comme si la nature de cette voix était atténuée, lissée...

Beaucoup de gens chantent, beaucoup chantent juste et c'est le minimum qu'on peut demander à un chanteur, mais peu nombreux sont ceux qui, en plus de chanter juste, peuvent se targuer de posséder une voix qui véhicule tant d'émotions.
Il ne l'a pas choisie, mais il a choisi de la partager et c'est bien ça qui est merveilleux. Entendre une note chantée par Flow c'est entendre tout ce qu'elle représente pour moi : Un groupe fantastique à mes yeux, des personnes bourrées de talent, parce que ce qui me touche encore plus c'est de me dire que la voix de Flow est associée, en plus, à un groupe, un style de musique qui me plaît beaucoup, et sans tout ce travail de ses compagnons musiciens, aussi admirables que lui, peut-être que cela n'aurait pas le même impact. Et elle représente, aussi, tellement de gentillesse ; luxe, calme et volupté.

Mais à l'avenir, je vous en prie, ne jugez pas les ressentis sans en connaître les tenants et les aboutissants, pour qui que ce soit.
Merci, de rien, au revoir messieurs-dames.
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article