Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Helium @l'Eden Rock

Helium @l'Eden Rock

Wai ça y est fin de l'hibernation !!

Helium était l'invité de la "soirée découverte" du jeudi à l'Eden Rock de Pont-Audemer et c'est Patrick, je veux dire, pratique, parce que le jeudi y'a rarement 18 concerts en même temps : C'était donc l'occasion d'aller les découvrir, comme le voulait l'intitulé du concert.

Un accueil toujours aussi chaleureux nous y attendait, on a même vu des Agités du bocal (présents aux Rockeurs ont du Coeur d'Orival en décembre dernier) et c'est autour d'un burger/tenders de poulet que l'incontournable Charlotte et moi-même avons attendu 21h, l'heure du concert (pas l'heure du crime !) . On n'a pas attendu pendant 21 heures hein, que les choses soient claires...

Point de crime donc puisque la formation n'a massacré ni chaland, ni morceau !
Bien au contraire, c'est porté par une bien jolie voix qu'Hélium nous a fait découvrir son univers pop rock teinté de sonorités Louise-Attaquiennes et Matmatahiennes, aux allures estivales. L'esprit est joyeux, pas vénère (même si moi j'aime bien quand c'est vénère), et l'énergie de cette chanteuse communicative est manifestement le moteur du groupe. 

Et lorsqu'ils entonnent, tôt dans le set, le premier morceau de leur EP "Escape and Belong", c'est la révélation pour l'auditoire : La guitariste-chanteuse était en fait une guitariste-chanteuse-flûtiste ! Mais enfin combien a-t-elle de poumons, me soufflait Charlotte en la voyant enchaîner chant et flûte avec brio sans même prendre sa respiration. Alors là j'ai check les visages qui s'illuminaient de sourires ébahis, c'était trop ! Et alors attention hein, la flûte traversière peut être musclée elle aussi, à l'instar du caractère de celle d'Evy.

Helium @l'Eden Rock
Helium @l'Eden Rock

Pourtant l'ensemble était parfois fébrile, sur les reprises notamment : Les compos originales étaient vraiment bien, avec la patte d'Helium, des riffs aboutis et des choeurs qui rendaient l'ensemble beaucoup plus touchant, vraiment ; et dès que Yoann, le guitariste, ajoutait sa voix à celle déjà captivante d'Evy, on plongeait instantanément (ou devrais-je dire "on s'envolait", vu le nom du groupe ?) dans leur univers, chose qu'on ne retrouvait pas sur les reprises qui ont jalonné la soirée, bien qu'elles furent dans le ton de leur musique.

En effet beaucoup d'artistes tels que Franz Ferdinand, Asaf Avidan ou Matmatah (dans un Lambe An Dro explosif qui a ravi la salle), ainsi que la très belle chanson "Freedom" tirée du film Django Unchained, ont été interprétés par le quatuor qui souffrait parfois d'arythmies et d'un batteur qui ne s'éclatait pas a fond, selon ce qu'on pouvait y voir et s'imaginer, m'enfin après c'est purement subjectif.  Etait-il à côté de ses toms ?

Les musiciens se cherchaient parfois, ne se quittaient pas du regard et oserais-je dire qu'ils tâtonnaient pour tomber juste et ensemble aux moments clés, mais pourquoi un tel suspense ?
La réponse est bien simple : Alex, le batteur de fûts, venait d'être catapulté au sein de la formation qui affiche déjà plusieurs années de complicité, et c'était seulement son troisième concert avec eux : Pour trouver des automatismes et une symbiose, pour prendre ses marques, il faut prendre le temps..! Ceci explique cela ! Alors on ne lui tiendra clairement pas rigueur de son côté sérieux (sévère ?) pour ce soir ; l'assurance viendra avec la pratique. Beau boulot d'ailleurs d'avoir assuré un tel set !

On leur souhaite donc de trouver leurs marques ensemble et d'assurer encore plus aux prochains concerts !

Allez, n'hésite pas à aller jeter un oeil, ou les deux, à leur page Facebook en cliquant ici : Anytime, Any Kind !

Le rapace des surfaces a encore frappé : Le mediator du guitariste et la setlist, s'il vous plaît !

Le rapace des surfaces a encore frappé : Le mediator du guitariste et la setlist, s'il vous plaît !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article