Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Mass Hysteria @ l'ARCADE

 

 

On a fait jouer Mass Hysteria quoi !


Je sais même pas quoi dire en fait, c'est genre...

Pour que tu comprennes, j't'emmène avec moi découvrir l'envers du décor en images.
(Clique sur chaque photo pour l'agrandir, sinon, mets tes lunettes)


Le crew Hatman Prog est arrivé en début d'après-midi à l'Arcade pour la préparation de la soirée. Mise en en place des points stratégiques, aménagement de la loge, attribution des badges, bracelets et tout l'tintouin...
Nous avions, oui, un pass "Hatman", fait par nos soins : un tour de cou pour passer dans les zones réservées au staff. Un bracelet estampillé des quatre entités présentes, Mass Hysteria (tête d'affiche), Hatman Programmation (prog), l'Arcade (salle) et Scariff (première partie).
A cela s'ajoutait un sticker fourni par la prod de Mass, je l'ai collé sur mon veston, c'était trop classe. Maintenant j'ai plus envie de l'enlever. 
J'ai bossé avec Mass Hysteria, hey ! C'est classe ou pas ?

Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE

Faut savoir que quand tu arrives en backstage, tu arrives littéralement par l'arrière de la structure, dans les couloirs derrière la scène.

Et boum tu arrives devant 

LA

loge.

(lol)

(lol)

C'est quand même très classe. C'est de la bombe.
Et comme dit, on est vraiment direct dans le coeur de l'Arcade, là où tout se joue et tout se met en place : donc les caisses de matériel sont stockées dans le couloir qui dessert la scène, juste après la loge.

Regarde au sol ; les scotchs datent du Hard n'Rock, un évènement Hatman Programmation !

Regarde au sol ; les scotchs datent du Hard n'Rock, un évènement Hatman Programmation !

Bref, trêve de flânerie, on dit bonjour à tout le monde et on va se poser.
Notre loge n'est pas grande mais on n'est pas nombreux, et on n'est pas supposé y squatter des heures non plus ; lieu de repos avec de quoi s'asseoir, boire et grignoter ou bien se refaire une beauté, elle est destinée à accueillir le Hatman Crew et la première partie, Scariff, un quatuor de métalleux dernier cri... Evidemment on ne partage pas celle de Mass hein !

Mass Hysteria @ l'ARCADEMass Hysteria @ l'ARCADE

Alors voilà, on s'équipe, on prépare tout notre matos et on se stop sur le baby-foot... Une petite partie, tant qu'on ne court pas encore après la montre ! Un p'tit café ensuite, le bar était sur notre route...

Et puis bon c'est bien gentil tout ça mais on a pas mal de choses à décharger de la chariotte alors on se paie deux ou trois allers retours pour ramener les vivres en loge ; Et les Scariff arrivent !

Ce groupe s'est qualifié lors du tremplin Hatman Programmation, dont la finale avait lieu le 20/10/18 à Honfleur. Ils étaient tellement pressés qu'ils sont arrivés super en avance ! Pas plus mal non plus, ça laisse plus de temps pour s'acclimater. Alors bon, nous, on continue notre boulot, et puis y'a ce moment où je rentre dans la salle de spectacle et poualalaaaaah !
Les balances de Mass Hysteria étaient... Furieuses !
Rien que les riffs de ces checks m'ont décoiffée au point de me faire un scalp. Une tornade le truc ! Alors qu'est-ce que ça allait être, le live...

Mass Hysteria @ l'ARCADE

Guillaume, l'un des Hatman, avait pris sa caméra ; il bosse sur une webtv avec du matériel de pro et a eu l'immense gentillesse de mettre ce matériel a disposition de l'asso : On allait donc faire quelques plans, lesquels additionnés d'autres séquences filmées à d'autres évènements programmés par Hatman constitueraient une vidéo pour présenter l'asso.
L'autre projet c'était les interviews ! Puisque chez Hatman, on a vocation de soutenir et faire connaître la musique du terroir normand, on voulait se lancer dans les interviews des groupes qu'on fait jouer. Ca tombe bien puisque Guillaume est un habitué et moi, j'ai un peu pratiqué l'interview mais en version écrite.
Bref, on s'pose dans un couloir pour s'entendre tout en ayant un peu l'ambiance "salle de concert" (les loges n'étant pas hyper métal) et on choppe les Scariff pour les questionner.


Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Que font-ils ? Où vont-ils ?

Ils se sont prêtés avec plaisir au jeu, forcément, ils avaient le sourire aux lèvres mais l'émotion était palpable. En même temps quelle chance inouïe : Ouvrir pour Mass Hysteria. Pas donné à tout le monde...

Alors oui la comme ça le décor fait pas rêver mais dans la caméra ça rend bien !

Alors oui la comme ça le décor fait pas rêver mais dans la caméra ça rend bien !

Peu de temps après, deux des Mass Hysteria y sont également passés, (batteur et bassiste, je crois ?) cette fois directement dans la salle avec la scène en arrière plan.
Je les ai croisés dans le hall, juste avant qu'ils soient interrogés, alors que je faisais un aller-retour-déménageuse-niveau-10.

Les filles de Normandie sont jolies.

Comme la deuxième cargaison de denrées venait d'arriver et qu'il fallait mes petits bras musclés pour décharger le véhicule...  J'ai rejoint l'interview sur la fin, mais pas grave, leur immense sourire a bien rattrapé ma frustration !

Et puis Hatman crew (Thierry -le président-, Franck et pis moé) a eu son heure de gloire à son tour puisqu'on s'est fait interviewer aussi ! Par notre propre crew. J'vous expliquerai.
 

 

Balances, stand de merch, techniciens... Chacun se préparait tranquillement et la soirée se montait peu à peu.
Balances, stand de merch, techniciens... Chacun se préparait tranquillement et la soirée se montait peu à peu.Balances, stand de merch, techniciens... Chacun se préparait tranquillement et la soirée se montait peu à peu.
Balances, stand de merch, techniciens... Chacun se préparait tranquillement et la soirée se montait peu à peu.

Balances, stand de merch, techniciens... Chacun se préparait tranquillement et la soirée se montait peu à peu.

 

 

Et comme notre banderole était arrivée avec la deuxième charrette, on s'est acquitté de son installation, avec Franck et Guillaume.
 

On est sorti de la salle, vers genre 17h et des brouettes - j'ai pas r'gardé l'heure. Les Mass Hysteria & staff étaient au bowling. Parce qu'y a un bowling intégré à l'Arcade ouais, rien que ça. J'regardais d'loin et tout et là le bassiste (Vincent pour l'occasion, qui remplaçait Jamie, lequel remplaçait le guitariste titulaire, blessé. On dirait que j'parle de football.) qui passe : 

"Reste pas là à regarder de loin, viens avec nous"

Donc là tu te dis bien que mon activité cérébrale a totalement cessé d'exister ce qui fait que je ne peux pas vraiment raconter.
Petite discussion avec Vincent donc.
Tu passes deux trois coups de fil après ça, juste à des potes, juste pour dire "Haaan tu sais pas quoiiiii", mais "juste" pour faire genre t'es quelqu'un de super occupé. Là on vient te demander si "on peut juste dire bonjour aux Mass Hysteria ?"
Bah.
Oué.

 

Arrivage du dernier membre du Hatman Crew, visite du propriétaire et remise de l'équipement cité plus haut, et repas lorsque tout le monde est prêt...

On mange tous dans la même salle, c'est classe ça aussi...

C'était royal !

Et puis à 20h30 il est temps de bosser et de faire rentrer les "Furieux" et les "Furieuses", ainsi sont nommés les amateurs de Mass Hysteria, alors Denis, Charlotte et moi-même on part à la billetterie. Bien sûr, on souhaite bonne chance aux quatre Rouennais de Scariff ! Nous, on n'a que les invitations à délivrer, tandis que le staff Arcade scanne les billets. Pas de vente ce soir : La date est complète depuis plusieurs mois..

Du coup, on ratera Scariff. Je les ai déjà vus plusieurs fois donc je survivrai, même si je balisais pour eux quand même. Genre "Eulô, j'espère xava aller dé !" 
Apparemment, ça l'a fait pour eux !

Et Mass Hysteria a fait son show, qui a duré euh, pas loin de deux heures.

Franchement même si en version studio je suis pas particulièrement fan, il faut bien avouer que ça claque en concert, comme bien souvent d'ailleurs. Et puis là, la particularité de Mass Hyseria c'est sa voix, quelque part à mi-chemin entre le chanté et le parlé. Et en concert ça te donne une connexion avec le public de dingue. T'as l'impression qu'il te parle en fait. Alors ouais des fois il te parle bien sûr, il raconte des trucs entre deux chansons  et capte l'attention du public, mais quand il chante y'a tout de suite une proximité étonnante, ce qui fait que bah... Ca te touche davantage.

Interprétée dans la première partie du set, cette chanson est un monstre. Rah la vache ! Les riffs, la voix, le public qui chante en choeur, le côté à la fois festif et agressif, en plus moi, arrivée bonne dernière dans la salle, j'voyais que la moitié de la scène tu vois donc je me raccroche à ce que je peux, et là j'vois les ombres des musiciens sur les murs et c'est à la fois captivant et effrayant, comme la musique elle même, ça va rester gravé ça.
Nan c'était trop ouf.

Je te raconte pas la contorsion pour prendre juste une photo de la scène.


Fin du concert, la salle est un sauna, l'air est irrespirable, les murs suintent et dégoulinent et le sol est couvert de bière.
Choc thermique en sortant dans le hall où tout le monde se presse au merch'.

Il va être temps de s'arracher les autographes.
Moi, j'ai déjà ma setlist de Scariff, j'en ai déjà plusieurs dédicacées mais bon, on n'en a jamais trop et je réitère avec celle, collector, de ce 15 février. Des sets de trente minutes, ils n'en feront pas tous les mois !

Et on attend, très longtemps, les musiciens qui arrivent l'un après l'autre. Jamie d'abord, puis Yann, Raphaël et, au terme d'une longue attente et alors que la sécu poussait déjà le public vers la sortie, Mouss, lequel fut d'ailleurs très cool et patient. De toute façon dans l'ensemble, ces gars là sont loin d'avoir la grosse tête et de faire les starlettes ; au contraire !

Pas de Vinz pour cette séance dédicaces, ce dernier était déjà mort de fatigue : la veille, ils étaient à Boulogne sur Mer, et le lendemain, ils s'en allaient à Saint-Brieuc... Pas étonnant !

Plus le temps de prendre des photos après ça : Il faut débarrasser le plancher, ramasser tout notre barda, ranger les loges, bref c'est la course. On n'est pas là pour glander !

Journée effrénée qui se terminera à près de 2h du matin au terme d'une douzaine d'heures sans franc répit.

Mais quelle journée !

Mass Hysteria @ l'ARCADE

Maintenant, j'en suis une aussi on dirait !

Deb, c'est moi !

Magnifique signature du chanteur de Mass Hysteria !

 

Je vais quand même te montrer tout ce que j'ai récupéré, parce que moi j'aime bien récupérer des souvenirs...

Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADEMass Hysteria @ l'ARCADE

 

1- Mon butin total : bracelet éphémère, pass, sticker, setlist dédicacée, un billet d'entrée que j'ai également fait dédicacer, et les autographes dans mon cahier.

2- Car figure toi qu'un mec m'a filé son ticket à la fin, pour que j'aie un support de dédicace. Moi j'avais déjà mon cahier, ironiquement nommé "le reliquaire" (oh oui vous détestez ce nom.). J'ai donné aux zicos mais l'important étaient qu'ils signent mon cahier !

3- Le kit de survie du backstage.



Ci-dessous, toutes mes photos de la soirée, puis celles prises par le photographe de Scariff ; enfin, la photo tant attendue de Mass Hysteria officiel !

Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE
Mass Hysteria @ l'ARCADE

 

Elle est belle, notre banderole, nan ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article