Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Orange Yeti : Release party @l'ARCADE

C'était le 26 janvier qu'Orange Yeti avait prévu de fêter la sortie de son second EP, Hysteria, une pépite...

 

Attirés par la lumière, les oiseaux de nuit se sont laissés bercer par trois groupes envoûtants

 

Alors pour ma part j'y suis allée parce que j'aime bien OY, et parce que pour ouvrir la soirée y'avait Stinky Hammers : Et les Stinky, ça commençait à faire longtemps que je devais les voir en live...

La soirée commençait sous les meilleurs auspices : En entrant dans la salle, les Stinky jouaient déjà tandis que je découvrais avec émerveillement le décor à la fois automnal et féérique de la scène dédiée non seulement aux trois groupes de la soirée mais surtout aux vedettes, le quatuor Orange Yéti...
 

Bref j'avais trop la pêche parce que bon, Tom, le batteur des Stinky Hammers, m'avait survendu le groupe, m'avait fait culpabiliser de n'avoir pu aller les découvrir plus tôt, bref, opération marketing terrible sur ma personne, ceci dit le résultat était à la hauteur de mes attentes et imagination : Comme prévu une voix magnifique et claire s'entourait d'un accompagnement instru' épuré mais efficace. Un blues pourtant rauque et bien bûcheron, la vache je m'attendais pas à ce que ce soit aussi... Vrai !

D'la musique de bonhomme !

Les garçons sur scène (qui ont récemment sorti un superbe clip) étaient sûrs d'eux et décontractés, donc charismatiques : C'était reposant à voir, car le chanteur surtout donnait l'impression de savoir parfaitement ce qu'il faisait et de vivre l'instant présent, de kiffer sa scène sans se préoccuper du reste. Et étrangement on s'sent bien à ce moment là.

Les Follow Birds ont enchaîné mais je n'ai pu écouter que d'une oreille distraite : C'est toujours comme ça les concerts à trois groupes, je rate celui du milieu pour cause de boisson ou de discussion dans le hall... Néanmoins quelque chose a retenu mon attention mais j'vous dis ça après.

Au top : Orange Yeti avait mis le paquet ! En bas, photos volées des Follow Birds, la salle était bondée !
Au top : Orange Yeti avait mis le paquet ! En bas, photos volées des Follow Birds, la salle était bondée !Au top : Orange Yeti avait mis le paquet ! En bas, photos volées des Follow Birds, la salle était bondée !

Au top : Orange Yeti avait mis le paquet ! En bas, photos volées des Follow Birds, la salle était bondée !

Passons au gros de la soirée.

Enfin...

Le Yeti est arrivé pour, enfin, jouer. J'en attendais beaucoup, leur showcase à l'Eden Rock m'avait tellement emballée que j'avais vraiment super hâte ; de plus, leur passage au Magic Mirrors que j'avais manqué avait teasé sévère...
Opening assez solennel, pas ultra explosif mais assez 'lourd' dans le sens... Pourquoi je trouve jamais de synonyme à 'lourd' ? Bref, lourd. Poignant, riche, orageux. Mais pas très festif. Bon pourquoi pas, après tout, Orange Yeti c'est pas un groupe déglingos !

Deuxième morceau, "Ailleurs", et là, très honnêtement j'avais exactement envie d'être ailleurs. Dès cette deuxième chanson, elle aussi très solennelle, très puissante, intense, oui mais profondément triste, à vous arracher le coeur, tellement sombre, j'avais envie de m'échapper et d'échapper à cette tristesse ambiante, une mélancolie sombre, un spleen hurlant.
Qu'on se le dise : ils jouent merveilleusement bien, c'est propre et pro, la voix est un cri tout droit sorti du coeur, les mélodies sont touchantes et émouvantes et l'instru t'attire dans un tourbillon insolent mais la joie de vivre n'est pas au rendez-vous.  Mais voilà : Tom m'avait dit, avant que je découvre OY : "Tu vas voir c'est de la pure émotion tu vas prendre une claque".

Et oui, leur musique a provoqué une émotion et c'est ça qu'on veut !

Au milieu d'un set que j'ai trouvé oppressant (avis perso hein), ouf, on relâche la pression et Flow entame les premières mesures d'une reprise de Robin Shulz, "Sugar", un titre au rythme heureux, léger, où, comble de la surprise, 'Tonio' le chanteur des Follow Birds à débarqué avec sa joie et sa décontraction aux côtés des quatre musiciens d'OY pour un duo aussi débridé qu'exquis. Quelle bouffée d'oxygène ! On ne pouvait qu'adorer sa présence et la bonne idée de l'avoir invité sur scène. Enfin je retrouvai le sourire... Pour qu'on enchaîne sur "Oublier", une compo' surpuissante issue, justement, de leur EP fraîchement sorti.
Par la suite, une intervention de la sœur du chanteur pour deux morceaux moins entraînants à mon gout que la reprise sus-citée n'auront pas remis de franc sourire sur mon visage, bien que les fans de la première heure, eux, auront manifestement été absolument ravis de cette soirée. Après bien sûr, moi je préfère l'explosif tandis qu'Orange Yeti est plus... "Majestueux". Alors que les fans ben, c'est davantage leur style.

Enfin je pense !

En tout cas, Orange Yeti, c'est oui, mais peut être pas trop longtemps alors, sinon je bad.

Du coup les Stinky Hammers ont volé la vedette aux OY dans mes yeux de fan. Hé oui ça arrive.

Le butin, album (EP) dédicacé des Stinky Hammers ! (Bon y'a pas le CD, il tourne dans la voiture...)
Le butin, album (EP) dédicacé des Stinky Hammers ! (Bon y'a pas le CD, il tourne dans la voiture...)
Le butin, album (EP) dédicacé des Stinky Hammers ! (Bon y'a pas le CD, il tourne dans la voiture...)

Le butin, album (EP) dédicacé des Stinky Hammers ! (Bon y'a pas le CD, il tourne dans la voiture...)

Tu veux découvrir davantage les trois groupes de la soirée ?
A ta guise ! Clique sur les liens dans l'article ou sur ceux ci-dessous :

Orange Yeti a une page Facebook mais pas que, leur chaîne Youtube c'est par ici !

Les Follow Birds ont aussi une page Facebook d'où tu pourras voler vers leur bandcamp...

Stinky Hammers, la page, mais Deezer les héberge aussi, comme d'autres plateformes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article