Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

La fête de la musique @Rives-en-Seine

Bon alors je sais pas vous mais perso je suis pratiquement aphone, là, j'ai chanté a m'en briser la voix hier à la fête de la musique... Et c'est bien sûr à Rives-En-Seine que j'ai jeté l'ancre, pour pouvoir jeter de l'encre... Oui je... Passons.

Arrivée sur le tard, j'ai raté pas mal de groupes et je le regrette ! Si j'en connaissais certains (ce qui ne minimise en rien le côté dramatique du fait d'avoir raté leur show), il y en a d'autres que j'aurais aimé enfin découvrir, depuis le temps qu'on m'en parle. Et puis même, les groupes qu'on apprécie faut les soutenir aussi, genre, si on n'va pas les voir en concert, à quoi bon faire des concerts ! Mais j'ai quand même fait quelques découvertes. Alors j'ai vu des bribes, entendus quelques lambeaux de riffs ici et là, et en gros j'ai profité de la musique d'Horizon17 et Eldorado, du tribute band LT/BR, de quelques morceaux de The Breaststroke Brass Band, de Breaky Boxes et Orange Yeti pour finir avec les Furious Georgettes ! (cliquez sur les liens pour des accès rapides !)

 

J'ai chopé deux setlists c'est pas rien

 

Du coup, ducoup-ducoup, j'ai vu les Agités du Bocal descendre de scène avant qu'Horizon 17 ne prenne place. J'avoue, j'étais soulagée. Pas d'avoir raté les Agités hein ! Mais d'avoir sauvé les meubles en ne ratant pas Ho17 que, vous l'savez, j'aime énormément. Ho17 c'est mes petites vedettes. C'la dit j'ai quand même fait la navette entre Bord de Scène Seine et le Parc de la Mairie où devaient évoluer au même moment les trois rockeurs d'Eldorado. Deux univers complètement différents : Si Horizon 17 défend une mordante modernité, Eldorado est un groupe de rock "à l'ancienne" qui baigne dans son jus. Quoi qu'il en soit, il faut savoir apprécier chacun de ces deux styles...
C'était, pour ce que j'ai vu et ce que j'en sais, probablement l'un des meilleurs shows d'Horizon 17. Bon, j'accroche pas trop aux reprises alors que Charlotte, mon éternelle camarade musicale, a adoré ; chacun son truc ! En tout cas j'ai poliment demandé la setlist parce que je suis polie, et on sait désormais comment on orthographie le prénom qui sert de titre à l'une des dernières compos du trio : Typhanie.
C'était quand même LA grande question la dernière fois...

Après j'ai moins kiffé le chewing-gum d'un Flow trop concentré ! Mais selon mes sources, et comme le pauvre homme devait chanter deux fois dans la soirée, c'était une solution de facilitation du chant. A vrai dire, ça n'a pas perturbé les vocalises même si ça fait moins classe.

Ensuite j'ai rencontré mes fans, lol. Le début d'la gloire.

Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17
Horizon 17

Horizon 17

Bref, nos ventres hurlant à la mort (j'enjolive la situation.) on est allées dîner et c'est au son des riffs de Back In Black que Charlotte et moi avons mange-dansé, Leffe à la main (ou danse-mangé, c'était pas très clair sur le moment), c'est à dire que... Faut-il vraiment que je l'explique...?

En tout cas, interprétés avec assurance et fidélité, les standards entonnés par LT/BR ont scotché tout. Le. Monde. Un show XXL qui n'avait, dans l'instant, sans doute rien à envier à un festival ayant lieu au même moment, sans mentir. Le set était proprement joué, le groupe était littéralement transfiguré par rapport au festival du Tréport, qui avait eu lieu à peine une semaine plus tôt. Le jour et la nuit. Après, c'est vrai qu'hier ils ont performé alors qu'il faisait encore jour tandis qu'y a une semaine il faisait nuit. Ca peut jouer.

Et la batterie était surpuissante olala, on faisait du air-batterie nous, derrière. Et trop emballée par mon dîner-concert (ambiance guinguette métal...) je n'ai pas décroché de la place d'Armes à temps pour voir Oceng Oryema (sans rire je raconte pas trop ma vie là ?) dont on m'avait pourtant dit grand bien...
 

LT/BR
LT/BR
LT/BR
LT/BR
LT/BR
LT/BR
LT/BR

LT/BR

En allant au bout des quais à MuseoSeine, nous avons entonné l'Homme Pressé, Lonely Boy et autres Creep avec le Breaststroke Brass Band, en kilt d'ailleurs (le brass band, en kilt, pas nous) et c'est peut-être là que j'ai cramé ma voix. Le répertoire de valeurs sûres et l'énergie déployée par ces musiciens plus rock'n'roll qu'ils n'y paraissent ont eu raison de ma timidité, bien que le tout manquait peut-être de hargne, de mon point de vue de simple mortelle.

Après un crochet devant Orange Yeti, retour à la Place d'Armes pour un set un peu plus calme avec la musique "feu de camp" des ces trois garçons au look de jeunes premiers, j'ai nommé les Breaky Boxes. Breaky Boxes, c'est sympa, estival et fait pour les festivals, une musique bohème et de jolies harmonies pour rêver d'aventures, d'amitiés fraternelles et de nature... Un peu redondant pour moi, comme on a l'impression d'entendre toujours le même schéma musical à quelques exceptions près, j'écoute volontiers mais le groupe, cantonné à un ton musical très défini manque, parfois, de fantaisie et de profondeur, qui pourtant (à mon sens !) pourraient transcender le tout ! Mais (à mon grand désarroi) ce qu'ils produisent plaît massivement et c'est bien là l'essentiel, j'imagine. C'est vrai que trois jeunes gens qui jouent chacun de plusieurs instruments -et c'est quand même hyper classe- aux voix angéliques -ça aussi c'est classe parce que c'est pas donné à tout le monde- et au profil lisse que l'on dirait tout droit sorti d'une pub... Trouvent une foule et ô combien de groupies (et cette fois je n'étais pas de celles là !) pour les encourager ! Une recette qui marche sans m'emballer plus que ça.

Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)
Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)

Breaky Boxes (en fin de soirée ça devient dur pour mon petit bridge de prendre de chouettes photos)

Enfin, la suite tout de suite ! Retour devant Orange Yeti pour la fin du set. Leur style magistral et planant m'aura tiré une larme car en plus d'être un groupe à l'ambiance moyennement joyeuse (et ce n'est qu'un constat), leur passage sur scène sonnait sans sursis la cessation de la soirée (répétez cette phrase très vite maintenant.).

Orange Yeti

Soirée qui prendra fin au pied de l'Office de Tourisme, avec les dernières mesures des Furious Georgettes, petit coup de coeur de cette édition 2019 (il en fallait bien un ! Réflexe !)

Alors là accrochez vous.

Ce quatuor a fait ma fin de soirée. Si de loin, sans lunettes et avec le soleil dans les yeux, ils ne semblent pas casser trois pattes à un canard (ce qui en soi est tout bonnement impossible, excepté dans le cas d'une malformation qui aurait donné lieu à l'apparition d'un troisième membre postérieur à un canard, ou alors si l'on considère que les ailes, faisant partie des membres moteurs, sont des pattes, des pattes d'air ; mais alors il n'aurait pas fallu les appeler des ailes mais des pattes, puisqu'elles ont la même fonction - sauf que même si elles servent au déplacement de l'animal et ont donc fondamentalement la même fonction que des pattes, fonction motrice, il faut retenir qu'elles ne servent pas au même type de mouvement que les pattes précédemment citées, donc, on ne peut utiliser le même mot et ce ne peuvent être des pattes !)

Où en étais-je ?

Ah oui !

Donc Furious Georgettes, on est arrivées pile entre deux morceaux pour qu'on nous annonce que Théo, guitariste-choriste de son état, allait chanter le morceau suivant en lead. Et alors mes enfants...

J'aurais pu l'écouter chanter pendant deux heures. C'était parfait. Déjà bon, les classiques blues rock on s'en lasse pas ça fond toujours pareil dans les oreilles en plus ça fait "été" et on aime bien l'été, mais en plus y'avait une assurance magnifique là dedans, sérieux, l'instru était super-propre, la voix, posée, hyper juste, pas de canard (encore eux !) ou de tremblement, pas de vague, rien, c'était mais alors, plus rien n'existait j'ai adoré. Ensuite retour au chant du chanteur (incroyable un chanteur qui chante !), qui fredonne une fois sur deux vu qu'au morceau suivant, rebelote, ce n'est autre que le père de la fratrie (y'a trois frangins dans le lot si je me souviens bien. Et un qu'ils ont acheté en grande surface. Il est grand. :) ) qui est venu interpréter un Johnny B. Goode avec eux. Et alors le mieux c'est que ces quatre gars qui, de loin, ne cassaient pas trois pattes à un canard, maîtrisent tellement leur scène et leur musique qu'ils te font danser tout le public, même moi ! MOI QUI DANSE ! Code bleu ! Code bleu ! Alerte au quartier général ! Mais que fait la police ?

Trois ans qu'ils ont vu le jour en tant que formation musicale et j'avais jusque là seulement entendu vaguement parler d'eux. Chaudement recommandés par J.S. aux réunions, je comprends pourquoi. A l'issue de ce dernier set, j'ai chopé ma petite setlist, quand même, faut pas pousser.

C'est donc frigorifiée mais non gelée que j'ai pu terminer une soirée musicale riche et hyper agréable, tout était là : soleil, foule, bonne musique et diversité (et motos aussi un p'tit peu.), une très belle sélection car j'ai aussi entendu beaucoup de bien d'Owl Band, Big Trucks, et je ne saurais que vivement promouvoir les Agités, les Sinners, Les Filles d'Odin.....

Alors on se quitte sur ce bon souvenir et on s'dit à l'année prochaine ! (deux fois que j'dis ça en une semaine, elle va être longue, l'année...)

Ca c'est moué. Merci à PierO d'Horizon 17 pour la photo !

Hey ! 
Retrouvez cet article (un peu retaillé) et bien d'autres sur le blog de la Webradio normande TST Radio !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article