Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock

Retrouvez une version light de cet article sur TST radio !

Cliquez sur l'image et la magie opérera !

 

Le mois de juin touche à sa fin et de nombreux évènements célébraient cette dernière semaine à travers notre fier duché de Normandie. Pour moi c'était soirée de sélection à Pont Audemer le 28/06, comme prévu, à l'Eden Rock. Soirée qui s'est d'ailleurs révélée être beaucoup plus cool que prévu, musicalement parlant.

Ouais j'avoue, j'étais sceptique : Trois groupes qui m'étaient quasi-inconnus participaient à cette première soirée qualificative, trois groupes sur la musique desquels j'avais jeté une oreille pour me donner une idée de l'ambiance générale de chacun. De MelCove, Thomas Breinert et Mekanic Stairs, si tous semblaient ma foi bien clean dans leur style, ils ne m'emballaient pas forcément autant qu'un Ho17 ou un Eggz, de prime abord.
 

L'Eden Rock...


Pourtant, après que votre humble servante et speakerine en herbe n'ait fait bien contre son gré une présentation succincte des réjouissances, quel enchaînement de surprises ! Y'avait du niveau.

MelCove a ouvert la soirée avec ce que ma complice du jour, Cat, a justement qualifié de Slam Rock. Effectivement, narratif et parlé, le chant entouré de quatre musiciens n'a pas a rougir et le tout 'groove' bien... Oui. 'Groove'. J'aime bien ce mot il me fait danser.

MelCove c'est beaucoup plus rythmé et énergique qu'on pourrait le croire, et le batteur derrière ses fûts, on dirait qu'il peut partir comme une balle à chaque instant. D'ailleurs, au chant, c'est un peu pareil : Malgré l'ambiance ô combien sombre choisie pour illustrer la formation, l'interprète semble heureux et habité par son art, du coup on se laisse entraîner par cette aisance.

MelCove en scène

MelCove en scène

Le public a ensuite été happé dans une autre dimension a l'arrivée du quatuor de Thomas Breinert. Alors il faut que je vous dise moi j'avais peur un peu de les rencontrer. Parce que leur identité est tellement bien foutue, à travers leur image, leur musique "rock chic", qu'ils ont l'air de mecs un peu trop classe... Et en fait ils m'ont pas regardée de haut du tout, alors déjà parce que sur quatre y'en a que deux qui étaient plus grands que moi, mais aussi parce qu'en vrai ils sont super cool. 

Niveau musique, contrat rempli : Le fameux rock chic, à l'allure de dandy, au ton grave et séducteur, aux mélodies léchées et à la classe blasée... C'était complètement ça. Le set était génial, et joué sans pression, à l'image d'un Olivier espiègle derrière sa batterie : "Lupanar Chic" pour commencer a vraiment posé les bases, j'me souviens avoir pensé que "c'était très beau ce premier morceau". Pluvieux, on se réfugie donc dans le bar de l'univers de ce groupe qui va lui aussi, nous raconter ses histoires... Et "Toxique" deux ou trois mesures plus tard a emballé tout le monde. J'aime bien la chanson et il faut avouer que si les morceaux dispo' en ligne manquent (pour moi) un peu d'explosivité (mais moi j'aime la musique vénère), la version concert est elle bien explosive et finalement, on a tout.

J'me suis sentie étrangement fière de les avoir sur scène, mais ça, en ce moment, j'suis trop fière des musiciens qu'on a sur nos scènes avec Hatman, une lubie. Bref, Thomas Breinert band se met le public dans la poche avec une belle et bonne humeur, et également en entraînant et accompagnant les clappings... On oublierait que le temps passe. Et raconter l'histoire du morceau qui suit raccroche l'attention du public pour mieux poursuivre ce set ni trop violent, ni trop calme.

Ils sont tellement en kiff sur leur musique, ils dansent, ils adorent, du coup encore une fois, nous aussi, on se laisse entraîner. Et cette mise en scène à la fin, le chanteur quitte la scène, la musique se poursuit un moment sans lui pour nous laisser apprécier et... Regretter que ce soit déjà fini. Bien ouej ! En plus ces riffs finaux sont ravissants.

Thomas Breinert en pleine démonstration

Thomas Breinert en pleine démonstration

Sans transition, la soirée s'est terminée sur le rock chaleureux et populaire de Mekanic Stairs.

Au chant, une voix juste, puissante et féminine emmène une intro forte qui en impose, genre "Bon, les autres groupes c'était bien gentil mais maintenant c'est Mekanic Stairs, OKAY ?" Chef oui chef.

Après deux groupes à l'ambiance pesante, Mekanic Stairs nous interprète donc un rock à l'aspect léger, mais loin d'être joué avec légèreté. Compositions semées de reprises font la joie d'un public désinhibé, qui chante sur Janis Joplin et danse même au son de l'accordéon (véritable valeur ajoutée, on n'va pas se mentir) sur la reprise de Dropkick Murphys.
Le public qui danse !
Deux fois en deux semaines, attention on risque de ne plus dire que le public normand est coincé d'ici peu si ça continue comme ça.

Faut dire, avec la voix captivante d'une chanteuse féroce, la guitare super entraînante avec ses "winw winw !", le batteur qui tape comme un dingue (ce qui n'est pas négatif), et un bassiste qui n'est pas venu faire de la figuration, le groupe a vraiment joué le jeu...

... Pour remporter les suffrages à l'issue des votes, devant Thomas Breinert et MelCove !

 

Les Mekanic Stairs ont vraisemblablement mis tout le monde d'accord !

Les Mekanic Stairs ont vraisemblablement mis tout le monde d'accord !

Et bien sûr pour conclure la soirée, le public a eu le plaisir (enfin j'espère) de repartir, pour les tirés au sort, avec des "goodies" (c'est mignon ce mot.)

D'ailleurs, comme c'était ENCORE bibi au micro (non mais franchement, on m'exploite), j'essaie de pas avoir l'air trop nouille, je sors des "aha une affiche d'Eiffel, sur un mur, une affiche, c'est du plus bel effet !" (non mais franchement QUI dit ça ? Qui ?) et lorsqu'un pin's de Thomas Breinert est en jeu, je place un "oh, j'aimerais bien l'avoir sur mon sac celui là" (mais meuf on s'en fout de ta vie en fait !), bref à la fin, eh ben moi j'ai eu un cadeau d'abord parce que j'ai eu un pin's Thomas Breinert, boum.

 

Oué et du coup sur mon sac v'là il restait une place en plein milieu il va être bien installé dans son fauteuil là.

Et sur ces bons mots eh bien il est temps de se saluer mutuellement avec respect et bienveillance, et pour la suite des soirées qualificatives, rendez vous en septembre pour la région Rouennaise : Deux dates, les 14 et 21 septembre (je crois) au CT Elbeuf. Les noms seront bientôt dévoilés mais sachez qu'il y a beaucoup de postulants pour peu d'élus !

Pour rappel, au cas où, le but du jeu c'est de donner au grand vainqueur de ces sélections l'opportunité de faire la première partie du groupe EIFFEL ! Pour se rafraîchir la mémoire, voilà un lien pour te raconter de quoi qu'ça s'agit :  EIFFEL à l'ARCADE
Mais chaque groupe participant aura sa part du gâteau, rassurez vous, on a tout prévu.

Taïaut !

Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Sélections Hatman Prog @l'Eden Rock
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article