Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)

Alors que la motivation n'était pas tout à fait au top niveau (on a tous eu la même semaine interminable avec un million de trucs à faire ? Vous savez déjà ce que ça fait un million, Larmina ?), on a finalement décidé sur le tard d'aller au Quicamp'fest avec la copinollègue Charlotte.

C'est à dire qu'un petit festoche, pas trop loin et gratuit, qui nous faisait de l'oeil depuis quelques jours, a forcément fini par nous séduire...

C'était ma première au Quicamp'fest, un petit festival à taille humaine, familial et local (non y'a pas de faute, le festival est "familial et local" et non la "taille", j'le dis parce que vous allez forcément me reprendre), et nous avions choisi d'y aller en milieu de soirée.
Après ça dépend des personnes : "milieu de soirée", c'est très aléatoire, d'un point de vue temporel...


L'affiche avait de quoi intéresser : Monkey Division, Les Agités du Bocal, Mr. Ills, Scariff, Revolution, Traverse... J'dis ça mais j'en connais que la moitié. Moitié qui a suffi a me convaincre ! Des jeux, de la restauration, une buvette, et de la musique aux styles et niveaux variés promettaient une ambiance plutôt agréable sous une météo encore une fois très clémente.

Juste à temps pour les Agités du Bocal (sur lesquels je vais me concentrer ce soir)! Je m'sentais coupable d'avoir raté leur presta' à la fête de la musique, donc c'était finalement une bonne idée que de me rendre à Quicampoix. Et c'était vraiment hyper agréable.

Tandis que deux morceaux de leur cru se sont écoulés pendant que la boisson que j'avais commandée s'écoulait dans mon verre (après une longue attente), ils ont capté mes oreilles avec ces histoires de Nain de Jardin. Les Agités amusent et séduisent un public intergénérationnel, (c'est comme intergalactique mais sans la galaxie. Enfin si on diffusait leur musique dans une autre galaxie et que ça séduisait de potentiels habitants de cette galaxie, alors là, oui, peut-être qu'on pourrait dire que - ok j'arrête.), et je fais partie du lot. 

J'ai adoré la batterie. La batterie est instrument qui m'est tellement obscur et étranger... Quand le batteur part dans son délire je sais pas vous mais perso' j'arrive pas à avoir l'image ET le son, du coup mon cerveau fait pas la connexion entre l'impact sonore et le geste -parce que ça va beauuucoup trop vite- et c'est horriblement déstabilisant (Bon on le sait qu'y a des connexions douteuses dans mon cerveau m'enfin...). Toujours est-il que ça pète quand même.

Dans son cas, de prime abord le gars avait l'air de quelqu'un de charmant, discret, calme, quand il joue on dirait qu'il effleure les fûts... Alors que le niveau sonore prouve bien qu'il tape comme un sourd. L'impact est terrible. Mais moi j'aime bien.

Passons. Invitation à chanter et à danser, bim, 3x en 3 semaines que je suis témoin d'un phénomène de danse générale de la part du public... J'veux pas dire, mais à ce rythme là demain "y" neige. Parce qu'on sait tous qu'en Normandie faire bouger le public c'est.... Compliqué.

Bravo à toi, public Normand.

Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal
Les Agités du Bocal

Les Agités du Bocal

On regrettera parfois la voix un peu couverte par l'instru, dommage quand ce style de rock décalé repose beaucoup sur les textes humoristiques qui le caractérisent... A propos de paroles, les AdB (ouais c'est plus court il est deux heures du matin) ont su capturer à travers leurs textes la fragile subtilité de thèmes qui unissent le plus grand nombre et mettent tout le monde d'accord... Hé oui, les voitures sans permis, et en règle générale à peu près tout ce qui peut agacer le quidam lambda. Ce qui n'est pas sans rappeler le "Ca m'vénère" de Maître Grims.

Orientés "rock", les AdB puisent leurs influences dans tous les styles possibles afin de ne jamais ennuyer ou habituer le public, tandis que Léonard, (le leader ?) (et probablement le plus fêlé de tous) fait l'animation à merveille et a toujours réponse à tout sur scène, un vrai show ! Cela amuse autant le public que les artistes, dont la musique et globalement le concept tiennent carrément la route.

Du coup j'ai demandé au gratteux si j'pouvais voler une setlist. Vu que j'ai demandé c'est légal.

Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)

Pendant le changement de plateau, y'avait une autre scène où l'on jouait des morceaux plus classiques, avec cuivres et autres instruments à vent. Y'avait ce p'tit gars, un élève, avec sa trompette, dont j'ai croisé le regard, plein d'un mélange de détresse et de désarroi (ces mots veulent dire la même chose.)...

Bref, je ne sais pas s'il était seulement chagriné de n'avoir que peu d'intéressés à l'écouter jouer, ou s'il était juste dévoré d'angoisse de se produire, mal assuré, sur scène, m'enfin dans les deux cas ce bonhomme, même s'il ne jouait pas de rock, avait besoin de soutien de la part du public. Ne négligeons pas les musiciens en devenir, ils ont tout autant droit à un public qui manifeste de la sympathie, que les groupes de rock, qui s'la pètent de trop, d'abord.

En plus ils ont joué "tout le monde veut devenir un cat"

Parce qu'un chat quand il est cat

Retombe sur ses pattes...

Tout le monde est piqué de c'pas si bien rythmé

Tout semble auprès d'lui très démodé - C'est comme les bottines à boutons !

SPOILER ! 

Hé ouais du coup après, c'était au tour de Scariff de passer sur scène.

Globalement, un bon show, je vais pas refaire encoooore un pavé sur ce groupe parce que j'pense que vous commencez à connaître un peu la chanson.
Mais si...
"I'm coming home tounaa-aaaïte !" !

En fait, j'suis pas spécialement fan des guitares ou des mélodies, mais voilà, Scariff travaille sa scène, Scariff donne tout à chaque fois, Scariff implique le public, Scariff tape la pose, Scariff crée du contenu, Scariff crée du spectacle ! Et puis bon, que moi je n'sois pas fan ne changera rien à votre opinion alors j'ai le droit d'le dire.

Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)
Quicamp'fest @Quicampoix (ah bah oui)

Pour clore la soirée (après un nouvel interlude musical... Enfin euh... Piano, tout ça...) on a accueilli Mr. Ills.

Alors.

Le groupe a clairement piqué ma curiosité parce que quand tu vois un type avec une guitare beaucoup trop stylée, plein de monde sur scène, un synthé grand comme ma salle de bains et des kilts, forcément, tu t'dis qu'y faut voir ça !

L'opening était ROY-AL. Vraiment c'était prometteur, on était sur de la fusion métal électro hip hop enfin bref un OVNI, et c'était une vraie bonne grosse baffe dans nos tronches. Le nombre de musiciens et chanteurs sur scène (7 si je m'souviens bien) qui déploient plus d'énergie qu'un compteur 6kva (j'me comprends) incite vraiment à rentrer dedans et à s'attarder sur leur groupe.

Mr. llls  -  C'est toujours chaud à la fin d'avoir des images potables.

Mr. llls - C'est toujours chaud à la fin d'avoir des images potables.

Hélas la hype retombe assez vite au fil des morceaux suivants : assez illisible (même si en temps normal je lis plutôt avec mes yeux qu'avec mes oreilles...), le son était très brouillon. Extrêmement fort (même si j'étais assez loin de la scène), j'avais de plus en plus de mal à mettre les instruments sur les sons que j'entendais. La fatigue ?

Peut-être. J'amerais bien voir ce que donneraient des versions 'studio', équilibrées, car le potentiel est énorme, tant au niveau de l'objet que de l'énergie ou des voix !

Leur set est passé super vite cependant... Et avec celui-ci, c'est le Quicamp'fest qui s'est terminé.

De ce que j'en ai vu, un festival intéressant qui ne demande qu'à s'épanouir, et puis, on a passé une bonne soirée, quand même ! Fallait en profiter : Comme l'a fait remarquer l'ami Maxime... C'est la fin de la saison musicale et les concerts vont se faire rares.

 

Yee-haw.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article