Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

Faut quand même que je vous parle un peu (UN PEU ???) du FIL, parce que c'est devenu un rendez vous annuel incontournable pour moi, d'un point de vue pur beurre. 
 

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

Le FIL, ou Festival Interceltique de Lorient, c'est, comme beaucoup le savent peut-être, une énorme fête qui dure dix jours et dix nuits au début de chaque mois d'août et qui se renouvelle depuis... 49 ans !
Commençons par contredire les médias qui réduisent d'ailleurs trop souvent ce festival à un "festival de musique celtique". Au FIL, il y a bien plus à découvrir que de la "musique celtique" :

On y découvre, certes, celtes, mais pas uniquement à travers de la musique traditionnelle ou folklorique. Beaucoup ont su faire évoluer leur production musicale pour lui donner un souffle souvent jeune, parfois électro, parfois rock, parfois féérique, parfois même métal...

Que dire de ceux qui ont fait le show cette année, Mercedes Peon, la charismatique galicienne qui fait de la musique folk-indus complètement barjo (même que moi je l'ai vue en vrai de vrai), ou Red Cardell qui a marié rock et instruments traditionnels avec le Bagad Kemper (comme d'autres avant eux mais honnêtement avouons que leur collaboration est énorme.)

Et, outre la musique, les amoureux de sport, de gastronomie, de jeux, de danse, de langues, de culture, de folklore, de costumes, de cinéma, d'arts et de littérature, de tourisme ou encore d'excellence musicale... Et j'en oublie sans doute encore... Trouveront de quoi satisfaire leur appétit.

(naviguez plus facilement dans l'article en cliquant sur les liens ci dessus)

Chaque année, une nation celte est mise à l'honneur, et il y en a plus que vous le pensez. L'Irlande, la Bretagne ou encore le Pays de Galles sont certes les régions auxquelles on pense de prime abord, mais il y a des Celtes en Espagne (comme cette année 2019, mettant la Galice à l'honneur, nous l'a prouvé), en Amérique du Nord (Acadie !) ou même en Australie...

Cette année donc, la Galice. 

Mais moi j'y vais pour bénévoler. Bien voler. Non c'est pas ça attendez... Bene Volo. Faire la bénévole. Celle qui veut bien. Travailler. Pour rien. Enfin si, pour la gloire.

Pour la cinquième année consécutive je suis à l'accueil/info festivaliers. Donc j'ai pour mission d'accueillir et d'informer les festivaliers.
Mais oui c'est clair !

Ces gens ont l'air tellement contents d'être sur la photo qui devait, normalement, seulement représenter le joli toit de parapluies de la Place des Pays Celtes, j'ai pas osé les flouter.

 

Mais on sait tous que le premier paumé du coin n'est jamais un simple festivalier. Il y a toujours un exposant, un artiste ou un bénévole qui a besoin d'un renseignement. Cette année, j'ai fait de l'orientation de Bagadig. Le Bagadig c'est la section "jeune" d'un bagad. Et un bagad c'est un ensemble musical qui comprend percussions, binious et bombardes...

Bref, j'ai aidé le Bagadig de Pontivy à trouver dans quelle zone il devait se produire, les emmenant moi-même, fendant la foule, en véritable héroïne. Faut dire que le festoche est un poil grand : Il englobe plusieurs salles et rues qui vont de l'Hôtel Gabriel au Stade du Moustoir, en longeant les quais de Lorient. Alors oui là, comme ça, vous comprenez moyen, vous visualisez pas parce que Lorient c'est pas votre coin, mais c'est grand, c'est tout ce qu'il faut retenir. Plus d'un km de distance d'un bout à l'autre !

 

Depuis le Palais des Congrès, bien situé au milieu du FIL...

 

-

De nombreux concours musicaux ponctuent le FIL : Championnat international de Bagadoù, un grand moment, Trophée Loïc Raison pour jeunes groupes Folk, concours d'Accordéon, Trophée Camac de harpe celtique... Et concours de Kitchen Musique. (Mais il y en a encore au moins une dizaine !)

Ce concours est un immanquable si vous voulez autre chose que du "classique". En effet il s'agit d'une compétition pour solistes de cornemuse, gaita ou autres variantes de la cornemuse, que l'on appelle des "sonneurs".

Sauf qu'au lieu de nous dérouler des morceaux classiques, compliqués, interminables et inconnus au bataillon, en tenue traditionnelle, ils ont interdiction de porter le Kilt ou de jouer "Amazing Grace", un standard que l'on n'a que trop entendu. En dehors de ces deux consignes, tout est permis...

Et c'est le public qui désigne le sonneur qui a conquis son coeur, en se basant sur quatre critères : L'aptitude musicale, le choix du répertoire, l'humour et le costume...

Quelques réfractaires, souvent venus de Grande Bretagne (mais pas que), restent très rigides et ne récoltent que peu  de suffrages.

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

Alors quand le premier jeune français s'est pointé coiffé d'algues et d'un chapeau de paille, entonnant des musiques connues, le public a tout de suite été emballé et a accueilli les candidats suivants avec beaucoup d'entrain : il lançait définitivement les hostilités !

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

Lui ont succédé deux sonneurs de gaita (c'est un concours pour solistes mais rien n'interdit d'être deux solistes sur le ring...!) qui ont joué un "Bella Ciao" qui a forcément séduit, un jeune Lorientais grimé en Freddy Mercury qui a joué "We will Rock You" et terminé sur une chenille, suivi par une partie du public, ou encore un astronaute qui, évidemment, a repris le thème intergalactiquement connu de Star Wars...

 

 

C'est notre jeune Lorientais qui a gagné. Complètement déchaîné, le garçon a sans difficulté séduit par son énergie, son costume et son répertoire convaincant. Sa récompense ?

Jouer sur la plus grande scène du Festival, l'Espace Marine, devant des milliers de personnes, aux côtés de l'inégalable Carlos Nuñez, un véritable virtuose Espagnol à la carrière complète.

 

 

Oh Bella Ciao, Bella Ciao, Bella Ciao, ciao, ciao

jpp de ces espagnols.

La musique est omniprésente au festival, c'est vrai. Des concerts gratuits à tout va en extérieur, des spectacles à entrée payante bien au chaud dans les salles de concerts, mais aussi des défilés journaliers par les pipe-bands, bagadoù et bandas de gaitas...

Des représentations dans mon jardin, le Jardin des Arts et des Luthiers, lieu le plus calme et agréable du Festival (si, si !)...

 

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

Mêmes les plus jeunes ont eu leur propre parade !

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient

C'est la solution idéale pour ceux qui veulent simplement se promener : Suivre un défilé, et atterrir dans un des pôles du FIL. Le Jardin des Arts et des Luthiers est un premier exemple mais il en existe bien d'autres : L'interceltique de la Mer, lieu de sensibilisation et d'initiations, les quais de la Bretagne et des Pays Celtes, où spécialités culinaires et musicales attendent le chaland, la Place des Pays Celtes, avec le pavillon d'honneur, le Breizh Stade qui fourmille à l'heure des repas, le quai du livre où sont alignés toutes sortes d'auteurs, l'Espace Paroles et Solidaire qui fait converger tous les horizons...

 

Le Marché Interceltique et le Marché du Terroir sont probablement les endroits où j'ai passé le plus de temps. Faut dire que j'aime manger alors une allée de stands dédiés à la bonne bouffe, pardon hein mais on ne me le dit pas deux fois. Mes repas post-FIL ont donc été sponsorisés par la Maison de l'Andouille (comme toujours), Le Bonheur des Ogres qui m'ont fourni un pain d'épices absolument magnifique (mais qui font aussi du nougat), la Ferme Authentique qui fait une saucisse d'abats qui est juste incroyable, rien que d'y penser j'en ai l'eau à la bouche, et des petits nouveaux dans le réseau, (enfin dans "mon" réseau), Groix Et Nature, et la maison Roz Spernez qui fait juste les meilleurs gateaux bretons de tous les temps j'en ai pris quatre boites.

Parce que mon butin n'est pas TOUJOURS fait de mediators et d'autographes.

Parce que mon butin n'est pas TOUJOURS fait de mediators et d'autographes.

Et en déambulant comme ça on tombe sur une exposition parfois. Il y en avait une bonne demi douzaine sur tous les thèmes : Art celtique, photographies, costumes, instruments de musique...
Deux se tenaient au Palais des Congrès, hypercentre du FIL : Les costumes traditionnels bretons, par le Cercle Bugale An Oriant (un Cercle c'est un rond, mais c'est aussi un groupe de danseurs bretons. Voilà que ce soit dit. Comme ils on un peu tendance à danser en rond, ils s'appellent des "cercles". Parce que "rond" c'etait pas aussi classe que "cercle".), et les gaitas du monde entier...

 

Costumes et instruments sont chaque année visibles au Palais des CongrèsCostumes et instruments sont chaque année visibles au Palais des Congrès
Costumes et instruments sont chaque année visibles au Palais des CongrèsCostumes et instruments sont chaque année visibles au Palais des Congrès

Costumes et instruments sont chaque année visibles au Palais des Congrès

Les harpistes ont eux aussi élu domicile depuis quelques années dans le hall du Palais
Les harpistes ont eux aussi élu domicile depuis quelques années dans le hall du Palais
Les harpistes ont eux aussi élu domicile depuis quelques années dans le hall du Palais

Les harpistes ont eux aussi élu domicile depuis quelques années dans le hall du Palais

Mais bien entendu pour ceux qui veulent vraiment LE show total avec toutes les nations celtes, les costumes, les danses irlandaises, les bagadoù (dont Lann Bihoue), les groupes, les instruments (avec le son), les danses traditionnelles et tout et tout, il faut aller aux Nuits Interceltiques.

Il y en a plusieurs tout au long de la semaine, toutes plus ou moins similaires à quelques exceptions près, mais moi, j'ai eu la "chance" d'en voir une qui défrayait totalement la chronique. Sous une pluie battante, j'ai vu le show minimum (après ca m'est égal, je la vois tous les ans !), mais alors genre même le finish ils l'ont tronqué.

Normalement ça ressemble à quelque chose comme ça.
Normalement.

Mais voilà, après un entracte à rallonge, ce sont les musiciens Sonerion an Oriant et les danseurs Bugale A Oriant qui ont rouvert le spectacle, toujours sous la pluie, bravant le froid et le sol glissant avec beaucoup de courage. Il y a eu au moment où ils ont fait leur entrée un frisson d'admiration : Les gradins scintillaient de lampes de téléphones portables, briquets 2.0, et l'entrée de ces deux formations Lorientaises d'un même pas a fait frémir l'assistance. Et puis, surtout, les Lorientais jouaient "à domicile" dans ce stade transformé en scène gigantesque, normal qu'ils y trouvent leur public. Ils ont dansé !

Ce qui n'est pas le cas des pauvres espagnols qui ont suivi, affublés de ponchos transparents pour les protéger un peu de la pluie. Mais qui étaient surtout très handicapants pour jouer correctement de la musique.

Quant aux choristes Gallois, leur piano électronique a rendu l'âme à la première chanson, les obligeant à chanter à capella...

Ils ont quand même osé le feu d'artifice, qui avait l'air bien mais on n'a rien vu : avec l'humidité des trombes d'eau qui tombaient, les fusées faisaient en fusant tant de fumée qu'on ne voyait tout simplement pas le show pyrotechnique.

D'anthologie vous dis-je !

Début de soirée dans les allées du FIL...

Début de soirée dans les allées du FIL...

Les soirées au FIL sont quand même cool, même s'il pleut et qu'on est au Stade. Car partout ailleurs, la fête est toujours aussi folle : si toutes les salles accueillent des spectacles chaque soir, les extérieurs aussi sont des lieux prisés. Le quai de la Bretagne (dit "Bretagne", tout simplement) en est le parfait exemple : Toujours bondé, c'est un endroit où il fait bon danser et s'amuser jusqu'au matin, ou presque.

Cependant, tout autour du FIL, les stands restent ouverts toute la soirée et les exposants n'en finissent pas d'attirer les papillons de nuits qui, attirés par la lumière d'un stand ou la musique d'un espace, restent volontiers à vagabonder dans l'espace clos et sécurisé du festival.

De l'autre côté de l'eau, Bretagne...

De l'autre côté de l'eau, Bretagne...

Tout ça pour dire que cette année, c'était cool. Apparemment y'a eu plein de monde et pourtant je suis un peu passée à côté de ce FIL. La Galice ça m'inspirait pas. Et puis j'y ai passé beaucoup de temps à travailler !

Vivement l'année prochaine parce que pour fêter les 50 ans de ce festival grandiose, on mettra la Bretagne à l'honneur, évidemment, pour une édition qui, dit-on, sera absolument exceptionnelle.

Je préviens de suite ma patronne de mon absence du 7 au 16 août 2020.

[HORS SERIE] Festival Interceltique @Lorient
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article