Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Morglaz Prog'

Soyez les bienvenus sur le blog de Morglaz Prog' ! Ici : reviews, impressions et histoires de concerts...

Soigner Le Mal - Horizon 17

Le nouveau single d'Horizon 17 est enfin sorti !

Avertissement : Ceci est mon imagination, purement perchée et étalée à la louche, et bon on est bien d'accord qu'une louche c'est pas génial pour étaler donc... On est gentil !

Bon bon bon...
C'est des génies.

Ho17 vient de nous partager enfin une nouvelle piste audio, ça s'appelle "Soigner le mal" et ça m'a fait ma s'maine.

Ce morceau est juste énorme. Alors ok la mélodie c'est pas ma favorite, bien qu'elle soit furieusement entêtante et donc irrésistible. Ou alors c'est juste moi qui suis beaucoup trop fan.
Bref, revenons à notre éléphant : 
Premièrement j'me disais que les samples façon synthé vintage et certains traits de l'instru global me disaient un truc mais je savais pas quoi. Par contre, ce dont j'étais sûre, c'est que cette musique effrénée et le côté sulfureux de la voix adopté par Flow pour interpréter ce titre avaient un côté fort sombre et malaisant.

Et alors les paroles n'avaient rien de très attirant, sur le plan du contenu j'entends : on est sur une personne qui veut te garder pour elle, te posséder même genre t'es qu'à moi, quitte à te mettre sous verre en mode "Mon précieuuuux", où, dans le cas présent, te sangler - TE SANGLER !? - soi-disant pour te protéger... M'est avis qu'on n'est pas loin du pervers narcissique là. Tu sais, ton amoureux un peu (maladivement) jaloux, celui qui petit à petit te ronge, t'empêche sournoisement au fil du temps de voir amis et famille et te coupe du monde pour qu'il n'y ait plus que lui dans ta vie au sens littéral du terme.

"Je suis, je suis le mal qui te ronge
Je suis, je suis un pauvre crétin
Je suis, je suis ton plus gros mensonge
Plus rien n'existe autour de toi"

Tu vois c'que je veux dire ?


Bien vu le coup de la toile dans le premier couplet : Quand tu touches une toile d'araignée bah après elle te colle à la peau là, c'est relou tu galères à t'en défaire, j'ai raison ou pas ? (d'ailleurs est-ce que c'est pas aussi un peu pour ça qu'on appelle l'Internet 'la toile' ? Ouais complot complot.) Même chose pour sortir des griffes d'un énergumène de ce genre... 

En mettant tout ces éléments bout à bout en tout cas ça fait sens : le rythme débridé, ce côté un peu dérangé, la voix, le texte, et...

 

Et là accrochez vous parce qu'on a élevé le délire à un tout autre niveau.


Et puis lors de la 1564e écoute, alors que mon cerveau était en phase de reboot un midi, boum, me suis rappelée ce que les samples me rappelaient (rappelception) : Tainted Love.
Alors tout le monde reste calme !

[Ne me demandez pas où je suis allée chercher ce lien, pour moi c'était une évidence, c'est tout, c'est comme ça. C'est dans mes références culturelles mais d'autres auraient pu penser à un autre morceau si ça s'trouve. Dans mon cerveau y'a des pop-ups bon bah celle-là s'est ouverte y'a eu un mot clé (pour le coup un clavier-clé... Un key-board ? *musique des experts*) et boum pop-up Tainted Love, que voulez vous chacun son cerveau hein. Et chez moi le cerveau c'est une pathologie ! ]

C'est pas la même musique qui est jouée mais c'est un tout qui pour moi fait écho, assez en tout cas pour me rappeler ce titre maintes fois repris, on est sur une mesure similaire, nan franchement ça colle hein. Ça va j'ai pas dit que ça me rappelait Ievan Polka non plus. Donc, dans "Soigne le mal" ils sont bien sûr plus discrets et moins omniprésents que dans la version de Soft Cell, je ne dis pas que c'est la même chose, juste que c'est à ça que j'ai pensé à l'écoute.
 OUI ça part carrément loin mais je t'explique :

Tainted Love à la base c'est plus ou moins le même délire de quelqu'un que tu aimais au début et qu'tu t'es rendu compte que finalement c'était clairement pas une bonne idée.
"Autrefois je courais vers toi, maintenant je te fuirai", ça c'est les paroles de Tainted Love voilà on a bien compris que c'est pas la joie entre eux, si tu n'es pas convaincu en voilà un autre morceau choisi "Des fois j'ai l'impression que je dois m'enfuir, que je dois m'échapper de la souffrance que tu as introduite dans mon coeur". Mais si dans Tainted Love on explore le problème du point de vue de la victime, HO17 incarne le sournois.
Bon entre temps, après la reprise de Soft Cell de cette chanson, cette dernière a été le symbole de la lutte contre le sida mais ce n'était pas sa vocation première donc ma théorie fonctionne boum.

 

J'suis en l'an 5432 et dans une autre galaxie. 

Mais c'est des génies.
Bon du coup pour soigner le mal, parce qu'Ho17 te met face à des problèmes actuels mais n'oublie pas de donner des solutions, a priori va falloir être brutal avec supplément de sang. Mais qui va soigner le mal ? La victime ou le malade..?

Quelle que soit la mise,
Quel que soit le choix
L'issue est fatale
Soigner le mal
Par le brutal
[...]
With your blood

A vous les studios. Mais vous avez le droit de me dire si c'est trop barré ou si au contraire vous me comprenez... Imagine ils l'ont pas fait exprès ça voudrait dire qu'en plus c'est du génie naturel et involontaire c'est beaucoup trop stylé.
Ah et non je ne fume pas.

Pour en savoir un peu plus sur Horizon 17, ben tu peux cliquer sur cette phrase :
Plus rien n'existe autour de toi, si tu insistes j'abroge la loi "


Et si tu veux les presque-paroles, bah voilà y'a qu'à demander (mais c'est du presque, j'suis pas parolière hein. Sinon tu peux chanter en yaourt ça fonctionne.)

 

Je veux, je veux, je veux te posséder
Je veux, je veux, je veux te goûter (?)
Je veux, je veux, je veux te garder
Je veux, je veux, je veux te sangler

Tisser ma toile tout autour de toi
Afin que le mal ne t'atteigne pas
Nouer les liens, brûler la mèche
Bloquer l'accès puis brouiller les codes


Soigner le mal
Par le brutal
Quelle que soit la mise,
Quel que soit le choix
L'issue est fatale
Soigner le mal
Par le brutal
cupide, insipide, lucide, futile (fut-il..?)
with your blood


Je suis, je suis, je suis mon instinct
Je suis, je suis le mal qui te ronge
Je suis, je suis un pauvre crétin
Je suis, je suis ton plus gros mensonge

Plus rien n'existe autour de toi
Si tu insistes j'abroge la loi
Je me sens sensible et ouvre la brèche
Tu es ma cible où je planterai ma flèche


Soigner le mal
Par le brutal
Quelle que soit la mise,
Quel que soit le choix
L'issue est fatale
Soigner le mal
Par le brutal
cupide, insipide, lucide, futile
with your blood

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article